FANDOM


Personnage Barbie
ND Vertical MattelShopSaleSD tcm718-113161
Woo
Barbara Millicent Roberts
Surnoms Barbie
Genre Féminin
Espèce Humaine
Cheveux Blond
Yeux Bleus
Âge 18 ans
Profession Mannequin
Actrice
Animation et Production
Date de création 9 mars 1959
Crée par Ruth Handler
Distribution Mattel
Premier film d'apparition Barbie dans Casse-Noisette
Dernier film d'apparition Barbie et la magie des perles
Barbara Millicent Roberts, de son diminutif Barbie, est une poupée mannequin crée le 9 mars 1959 par Ruth Handler et distribué par Mattel.

HistoireModifier

Née le 9 mars 1959, la première poupée Barbie pour les petites filles portait un maillot de bain rayé noir et blanc. Plus de 50 ans après, cette poupée continue d'évoluer au rythme des tendances et de l'actualité. Qu’elle soit astronaute ou vétérinaire, princesse ou pilote, surfeuse ou présidente, Barbie a permis à plusieurs générations de petites filles de rêver, se projeter et explorer un monde sans limite ! A travers le jeu Barbie montre l’exemple, encourage les petites filles à réaliser leurs rêves et à devenir ce qu’elles veulent être. Barbie les accompagne dans leur évolution grâce à différents univers de poupées auxquels chacune pourra s'identifier : conte de fées, métiers, famille, mode ou beauté, à elles de choisir ! Pour les plus grandes, Barbie surfe également sur la tendance de la customisation avec une gamme où mode et créativité sont à l'honneur.

Articles du journal "Le Parisien"Modifier

"Et si Barbie n'était pas bonne pour la carrière des filles ?"Modifier

Voilà qui devrait satisfaire les pourfendeurs de Barbie à travers le monde. Jouer avec la poupée blonde freinerait l'ambition de carrière professionnelle chez les petites filles de 4 à 7 ans, selon une expérience d'un laboratoire de psychologie de l'université de l'Oregon (Etats-Unis) Autre conclusion inattendue de cette étude basée sur 37 petites filles, celles qui s'amusent avec Mme Patate se verraient faire autant de choses que les garçons.


Jouer ne serait-ce que 5 minutes avec «Mme Patate» libérerait en effet les ambitions professionnelles des petites filles selon cette enquête scientifique, ce jouet stimulant davantage la créativité. Publiée mercredi dans le journal, Sex Roles, cette étude ne fera probablement pas baisser les ventes de poupées Barbie, qui continue de se vendre mondialement au rythme de deux par seconde.

Barbie «docteur» ou «fashion»... Quel que soit le modèle de poupée, les petites filles qui y jouent se jugent au final 1,5 fois moins capables d'occupations professionnelles qu'un garçon du même âge, selon cette étude.

«Bien que le slogan marketing de Mattel suggère que Barbie puisse « être qui que ce soit», les filles jouant avec une Barbie semblent croire qu'il y a plus de carrières possibles pour les garçons que pour elles,» ont expliqué les auteurs et professeurs de psychologie Aurora Sherman de l'Université d'Oregon et Eileen Zurbriggen de L'Université Californie Santa Cruz. Une étude qui devrait une nouvelle fois contribuer à la polémique dont fait l'objet le jouet Mattel depuis sa création, il y a 50 ans.

Barbie en couverture du «Spécial maillots de bains» de «Sports Illustrated»Modifier

Barbie a 50 ans et ça ne se voit toujours pas. Et encore moins en maillot de bain. La célèbre poupée va faire la couverture du non moins célèbre numéro «spécial maillot de bains» de l'hebdomadaire Sports Illustrated, magazine de référence sur le sport aux Etats-Unis. Ce partenariat entre ses deux grandes marques américaines ne fait pas que des heureux de l'autre côté de l'Atlantique.

Le corps et les mensurations hors normes de Barbie ont toujours été sources de critiques. Du coup, la marque Mattel s'est servie de l'événement pour tenter d'imposer un nouveau message : «La légende qu'est Barbie,malgré la critique constante de son corps et la façon dont elle est habillée , se donne - en posant dans cette publication - l'occasion de montrer qui elle est en réalité et de célébrer ce qu'elle fait vraiment sans apologie».

En réalité, Barbie ne figurera en couverture que sur une édition limitée à 1000 exemplaires mais se retrouvera en bonne position dans un cahier intérieur de 4 pages, photographiée comme les modèles humains par Walter Iooss Jr, qui réalise le numéro depuis quatre décennies. La poupée mannequin affichera aussi ses formes en video sur le site de l'hebdomadaire. Une édition limitée de la poupée sera également mise en vente, uniquement chez la marque de grande distribution Target.

L'image qui buzze : la «grosse» BarbieModifier

Au niveau mondial, le prêt-à-porter féminin doit d'adapter à des tailles plus larges. Prenant acte, le 18 décembre dernier, le site américain Plus-size-modeling.com, spécialisé dans les mannequins rondes, s'est interrogé sur la possibilité de proposer des poupées aux mensurations moins idéalisées.

Sur la page Facebook du site, la photo d'une Barbie en réel surpoids, réalisée dans le cadre d'un concours artistique a été postée. Conçue par l'internaute Bakalia, cette Barbie avait remporté le concours appelé «Feeding Time 9» il y a deux ans.

Depuis la polémique a enflammé le web. Plus de 37 000 internautes ont aimé la photo. Mais beaucoup s'offusquent de la silhouette de la poupée, jugée caricaturale. Son double menton ne fait pas l'unanimité... Les jouets doivent-ils rester réalistes ? Vaste réflexion... Mais l'image de la «grosse Barbie», connaît, elle, un franc succès. A vous de juger.

Barbie devient «patronne»Modifier

Barbie entrepreneure vous en rêviez ? Mattel l'a fait. Barbie, la poupée cinquantenaire aux mensurations idéales, ajoute une corde à son arc. Après avoir été hôtesse de l'air ou cosmonaute, et pratiqué au total non loin de 150 professions, elle devient chef d'entreprise. La célèbre blonde aura donc son propre smartphone, sa tablette et son profil sur le réseau social LinkedIn.

Chez Mattel, on n'a pas lésiné sur les moyens pour promouvoir la sortie de ce nouveau jouet. Pour crédibiliser le personnage, la marque s'est adjointe les services de huit entrepreneures dans la vraie vie. Parmi elles, les dirigeantes d'entreprises américaines de décoration comme One Kings Lane, Rent the Runway, ou l'ONG Girls Who Code

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .